LES MARCHÉS DE NOËL SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT

Publié le par Marc Heimermann

Ce montage illustre la déferlante des vins chauds sur les marchés de Noël de Colmar en 2006.

Pas de changement depuis six ans. Toujours cette odeur entêtante, ce goût douteux, ces vins ordinaires, ces épices éventées, ces gobelets à profusion, ces prix prohibitifs, cette incitation à boire de l'alcool sur la voie publique, un commerce  sans féérie, bref une coutûme, plutôt une habitude exempte de charme. 

vin chaud

Où est passé la fête de Noël ?

Aujourd'hui, le vin chaud va couler à flot, on frise les 0° ... C'est bon pour les amateurs de vin chaud. 

Publié dans 6. Au fil du TEMPS

Commenter cet article

Joëlle 09/12/2012 14:51


Non seulement ces vins sont d'un goût douteux mais de surcroît souvent chauffés dans des casseroles en aluminium. Des particules de ce métal migrent dans la boisson et ce n'est pas sain.
L'alu a déjà été suspecté d'avoir une responsabilité dans la Maladie d'Alzheimer.

Etienne Venner 09/12/2012 12:59


Oui! la fête de Noêl est devenu une gigantesque affaire commerciale et le charme a disparu.


Essayons de le préserver dans nos familles.