MADELEINE RUEDIN

Publié le par Marc Heimermann

madeleine ruedin

Si un jour vous traversez le canton de Vaud, arrêter vous à  Salavaux, vous serez subjugé à la fois, par les yeux magnifiques de cette belle dame brune et par ses chasselas à la vinification particulière.

Voilà ce qu'en dit le site "Romanduvin.ch" :

Minéralité! Voilà l’objectif de la vinification en amphores de béton privilégiée par Madeleine Ruedin pour son Chasselas Belles Rives. Une technique d’élevage encore peu courante en Suisse, mais que la jeune œnologue maîtrise à la perfection. En effet, elle a travaillé pendant neuf ans chez Bernard Cavé, encaveur d’Ollon reconnu comme l’un des pionniers de ces contenants ovoïdes. Avant de s’installer dans le Vully «une région dotée d’un très gros potentiel au niveau viticole», Madeleine a effectué des séjours en Afrique du Sud, en Valais et, bien sûr, dans le Chablais. Aujourd’hui, sa gamme se compose de cinq vins précis et racés que les restaurateurs avertis commencent à se disputer. L’Hôtel de la Gare à Lucens, le 118 à Aigle, le C21 à Champéry ou, à Neuchâtel, Le Silex et Désobéissance Bistronomie, comptent parmi les ambassadeurs «extra muros» du domaine.
Chasselas, Pinot Noir et bientôt Œil-de-Perdrix du Vully ont pour voisins des vins de pays –un Gamaret et un Sauvignon Blanc - originaires de Genève ainsi que le Confidence, un Riesling-Sylvaner doux élaboré par cryoextraction. Bien qu’elle soit née dans une famille vigneronne neuchâteloise, Madeleine ne possède ni vignes, ni cave. Elle achète son raisin auprès de producteurs  sélectionnés avec soin. Quant à la vinification, elle s’opère désormais dans les chais de son nouvel employeur, Pierre Gentizon, propriétaire d’un domaine d’une dizaine d’hectares à Constantine. Par contre, la réception des clients se fait à domicile, dans une annexe de la maison transformée en local de réception. Le soin apporté à la décoration du caveau envoie le même message de professionnalisme et de passion que les étiquettes élégantes et les vins tout en précision. Déjà reconnus dans le Vully, les crus sans concessions de Madeleine Ruedin commencent à faire parler d’eux hors des frontières régionales. Alors n’hésitez pas, rendez-lui visite avant que notre découverte ne devienne trop tendance…

Madeleine Ruedin
Route de Vallamand 17
1585 Salavaux (17)
Tél. 079 446 97 34
www.madeleineruedinvins.ch

Publié dans 2. L'âme du VIN

Commenter cet article