UN LIVRE EST NÉ (suite 2)

Publié le par Marc Heimermann

Nouvel article paru dans l'édition Mulhousienne de l'Alsace du 24 janvier 2013.

 

647087a3-80f3-4290-8481-bf6cbd45b4d3

Marc Heimermann en compagnie de son éditrice, Régine Deharvengt du JdM. Son « roman fiction » fourmille d’anecdotes historiques et culturelles auxquelles se mêlent des souvenirs personnels. Photo Jean-François Frey

Après deux ouvrages pratiques sur le vignoble, le Colmarien Marc Heimermann boucle la boucle avec une fiction aux accents autobiographiques où transpire son amour du vin et des livres.

Il y a beaucoup de Marc Heimermann dans Vincent Bonvin, le héros de son dernier ouvrage publié à compte d’auteur, L’itinéraire bachique d’un bibliophile amoureux (éditions JdM à Mulhouse). Comme le retraité colmarien, déjà auteur de deux livres pratiques sur le vignoble alsacien (lire l’encadré), son héros au nom prédestiné cultive deux passions : le vin et les livres.

Au fil du temps, Marc Heimermann a constitué une impressionnante bibliothèque de plus de 1500 ouvrages dédiés de près ou de loin au divin nectar. Cette masse documentaire et les expériences viniques de l’auteur constituent le socle de ce premier « roman-fiction » qui s’étale de 1870 à nos jours et court de Pouilley-les-Vignes, près de Besançon, à Sigolsheim en passant par de nombreux vignobles.

Au fil de ce journal qui se double parfois d’une intrigue policière, on croise quelques viticulteurs biens réels, on dissèque les rites des confréries, on vit de l’intérieur une mémorable Saint-Vincent tournante… « Vincent sert de fil conducteur, de guide dans l’univers du vin », commente Marc Heimermann, qui a voulu son roman « didactique » : « On découvre des régions viticoles, mais aussi le commerce du vin, la dégustation, la vinification… »

Les anecdotes culturelles et historiques se mêlent aux souvenirs personnels pratiquement à chaque page : « C’est vrai qu’il y a une grosse part de moi en Vincent, comme avec les vendanges en Bourgogne que je faisais quand j’étais étudiant. Je parle aussi des amoureux du vin que j’ai croisés, des gens que j’admire. »

Tour à tour professeur d’histoire, journaliste, créateur d’un centre culturel, Vincent Bonvin se retrouvera même à la tête d’un négoce…

La vie rêvée de Marc Heimermann en somme ? « Il y a de ça, je l’avoue », sourit l’auteur, qui revendique un certain « hédonisme ». « J’essaie de démontrer que le vin transcende ceux qui s’y intéressent. Ce n’est pas un produit comme un autre, il a une âme. »

LIRE « L’itinéraire bachique d’un bibliophile amoureux », Éditions JdM, 22 €. Disponible en librairie (Bisey à Mulhouse), dans les Fnac ou directement auprès de l’auteur : marc.heimermann@sfr.fr.

 « Transviticole » alsacienne

Marc Heimermann a déjà publié ou contribué à deux ouvrages sur le vignoble : en 2008, avec « Dégustations spirituelles dans les vignes d’Alsace », il s’attaque aux liens qui existent dans la région entre vin et religion. Le livre, très documenté, fourmille d’anecdotes sur le patrimoine ou les saints patrons locaux. En 2010, il publie avec Philippe Lutz et Jean-Louis Keller « Par monts et par vignes : la transviticole alsacienne ». L’ouvrage, qui se veut le pendant pédestre de la Route des vins, recense 18 étapes de Thann à Marlenheim : bonnes
tables, curiosités, patrimoine… Mais pas une seule adresse de viticulteur !

Publié dans 1. Au coeur des LIVRES

Commenter cet article